Fil d'actualités

La dernière vidéo

Interviews

Interview du 28/01/2015 sur la Protection de l'enfance

Interview du 05/01/2015 sur la Protection de l'enfance

Interview du 11/12/2014 sur la Protection de l'enfance

Interview du 29/09/2014 sur la Protection de l'enfance

Interview du 29/09/2014 sur les sénatoriales

3ème génération des Droits des femmes : vers une société de l’égalité réelle PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 10 Décembre 2012 15:40

photo_salle_23_novembre_2012Plusieurs événements marquants ont eu lieu ce derniers jours à l’occasion de la date du 25 novembre qui marque la journée mondiale pour l’élimination des violences envers les femmes.

Najat Vallaud-Belkacem, Ministre aux Droits des femmes, a organisé, le 23 novembre dernier, une journée de travail qui a réuni 500 personnes autour du thème de la formation des professionnel-le-s impliquéEs dans la prise en charge des femmes victimes de violences (de santé, d’éducation, de justice, de sécurité ou encore des intervenants dans le secteur du travail social).

De nombreuses interventions ont permis de constater que, lorsque la volonté des acteurs et actrices est présente, les victimes trouvent des réponses pertinentes. Il s’agit donc de redire les dispositifs légaux et de valoriser les bonnes pratiques pour qu'elles se diffusent partout en France (mesures de protection, téléphone grand danger, campagnes de prévention des violences…). Ce fut aussi l’occasion pour Najat Vallaud-Belkacem, de diffuser les chiffres clés des inégalités, l'annuaire des associations nationales et locales intervenant auprès des victimes ainsi que le catalogue des formations disponibles.

Retrouvez ici son discours de clôture qui dit sa volonté d'agir sur des axes complémentaires car  « La violence de genre n’est pas un problème qui affecte la sphère privée. Au contraire, elle représente le symbole le plus brutal de l’inégalité existant dans notre société. Il s’agit d’une violence qui est exercée sur les femmes en raison de leur simple condition de femmes, parce que leurs agresseurs considèrent qu’elles sont dépourvues des droits élémentaires de liberté, de respect et de capacité de décision.». La Ministre appelle à un sursaut général pour la protection des victimes, la sanction des auteurs, la prévention par l'éducation dès le plus jeune âge. Il s'agit aussi de former les acteurs et actrices concernéEs, d'observer régulièrement l'évolution de la situation des femmes... Un programme ambitieux mais réaliste. 

Vendredi 30 novembre avait lieu le Comité interministériel aux Droits des femmes qui se réunissait pour la première fois depuis 12 ans. Il a rassemblé l’ensemble des ministres autour de Jean-Marc Ayrault. Après le vote de la loi contre le harcèlement sexuel et la décision de rembourser à 100% l’IVG, ce Comité interministériel a annoncé des mesures fortes dans l’ensemble des politiques publiques. Il s’agit de changer de rythme et de méthode, pour ne plus constater, dans 10 ans, que les chiffres des inégalités ont à peine bougé. Il est temps de passer de l'égalité dans les textes à l'égalité dans les têtes et dans les faits. Chaque ministre apporte sa contribution et son engagement pour que l'égalité soit effective dans tous les secteurs.

Des supports vidéo ont été diffusé à cette occasion : "Le sexisme c'est pas mon genre" pour combattre les idées recues et "Le souffle" pour les 20 ans du 3919 qui est le numéro national d'appel  pour les violences conjugales.

Je vous invite à voir ou revoir la vidéo Fred et Marie et à aller voir l'expo photos soutenue par SOlidarité femmeS Loire-Atlantique "De boue et d'or" de Céline à l'Espace Simone de Beauvoir (visible jusqu'au 20 décembre) qui parlent, chacun à leur manière, de la violence psychologique au sein du couple.

 
 

RSS du Sénat